Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
  • Page:
  • 1

SUJET: BULLA-BULLUM-0p.79

BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 7 ans, 2 mois #1829

  • JL-PERU
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 102
Ce mouvement symphonique pour Grand Orchestre à Cordes a été composé en 2007 à la mémoire de György Ligeti. Il n'y a plus d'accords harmoniques mais que des interférences de nappes de sons!!! .... ATTENTION aux oreilles!!!....pour ceux qui ne connaissent pas ce genre de musique.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Toutes les compositions en ligne de JEAN-LOUIS PERU en fichiers audios mp3 à écouter sur jlpe-music.perso.sfr.fr
Dernière édition: il y a 7 ans, 2 mois par JL-PERU.

Re: BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 7 ans, 2 mois #1835

  • rinaldi
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 378
Cette pièce présente une force d'écoute prenante sinon prégnante. Elle prend le parti d'une écriture par nappes de longues notes tenues dont les hauteurs et les densités sont créatrices de tensions. Le rapport spatial entre les différents pupitres y est essentiel : tantôt les notes en son pédale sont au premier plan, tantôt elles cèdent la place à des notes suraigües, parfois proches de crissements. Les nappes surgissent progressivement du pianissimo pour venir s'imposer, plus ou moins lentement, en fortissimo sur le devant de l'espace ; c'est le schéma le plus fréquemment utilisé ici.
Mais, parfois, elles surgissent directement en forte / fortissimo, venant déchirer l'espace, telles des éclairs dans un ciel sombre.
À cela , il faut ajouter les notes en pizzicati, dont le rythme irrégulier, associé à des hauteurs irrégulières, évoquent des bulles (voir le titre ?) et, plus prosaïquement, rythment le tout. Sans ces interventions des pizzicati (à 3'), l'on aurait affaire à un ensemble de bandes sonores parfaitement horizontales.
L'auteur évite la monotonie en jouant de tous ces paramètres, en nuançant les "ingrédients" par "dosages" subtils, allers et retours des nappes, du fond vers le devant de l'espace qui se met à onduler, mais aussi par des effets d'archets (trémolos, pizzicati simples, pizzicati à la Bartók ou "col legno" [frappés avec le bois de l'archet], frottements d'archets" sul ponticello" [sur le chevalet], sons harmonique artificiels, etc). L'arsenal des effets connus semble s'y retrouver mais pas gratuitement, histoire de démontrer leur simple maîtrise par l'auteur ; il s'agit bien de leur donner un sens en leur conférant une pâte sonore réelle, un timbre spécifique, se mêlant ou s'opposant aux timbres obtenus par simple frottement des cordes, que l'attaque soit tirée ou poussée.
Le texte de présentation prévient d'une écriture fondée sur la matière sonore et non sur des principes traditionnels agençant harmonie et mélodie. On remarquera quand-même l'incursion de quelques accords tonaux entre 5' et 5'20. On retrouve également des traits de composition typiques (une reprise du cycle initial à 8') et le souci, ici très élaboré, de créer une ambiance sonore particulièrement forte. L'atmosphère est certes tendue mais pas anxiogène comme pour "Judith". On se retrouve vite happé par ce tableau, presque visuel, qui fait défiler et fluctuer sous nos yeux / oreilles des couleurs sonores intrigantes.
C'est indéniablement une grande réussite dans le genre.

Amitiés,

Yves
Oeuvres en écoute directe sur www.rinaldi-musica.fr
Dernière édition: il y a 7 ans, 2 mois par rinaldi.

Re: BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 7 ans, 2 mois #1837

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Et bien je m'attendais au pire pour mes oreilles, mais pas du tout, bien au contraire. C'est effectivement une belle réussite dans ce genre, qui lui aussi se marie bien avec l'image. Je trouve Ligeti beaucoup plus anxiogène (Lux aeterna) et dissonant, à la limite de l'écoutable. Je te dis bravo !

Amicalement

Nicolas

Re: BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 7 ans, 2 mois #1838

  • Sorges
  • ( Utilisateur )
  • Hors ligne
  • Gold Composer
  • Message: 213
Bravo JLP ! Mes oreilles ont beaucoup apprécié....Il faut dire qu'elles sont quelque peu accoutumées car j'aime bien LIGETI

Re: BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 5 ans, 6 mois #2482

  • JLF
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 263
Je continue ma tournée des œuvres proposées ici, dont j'aurais loupées l'écoute et en voilà encore une qui mérite les compliments.
Ce bulla-bullum est "formidable" au sens hugolien de l'adjectif. Quelle ampleur ! On est littéralement soulevé, emporté par les forces telluriques de ces nappes de cordes qui s'entremèlent, s'entrechoquent comme autant de coup de vent balayant la place de la concorde ! Je me demande d'ailleurs ce que cela aurait fait d'ajouter des cuivres et des timbales, je ne suis pas sur qu'on y aurait gagné, en matière d'homogénéité du matériau sonore, notamment.
En tout cas bravo ! Belle réalisation technique aussi ! Comme tu sais, j'ai dans mon studio d'excellentes enceintes acoustiques, et cela "rend" vraiment très fort !

Re: BULLA-BULLUM-0p.79 il y a 5 ans, 6 mois #2500

  • Emilie
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 70
(Quel titre magique et presque rigolo , avec ses allitérations, et sa façon de rebondir d'un mot sur l'autre, on s'apprête à entendre une musique enjouée ou tout en rondeur.)

Cet hommage à Ligeti est de toute autre nature, la réalisation sonore est très convaincante.
L’œuvre destinée à un ensemble symphonique à cordes, donne pourtant à entendre bien d ‘autres registres, et même un orchestre entier ,
( Yves dans sa très juste analyse le souligne parfaitement ).
Est-ce une illusion ? mais La pâte sonore est si bien traitée, qu’une multitude de timbres et d’instruments se devinent « sous le jeu savant de ces cordes , tutti quanti » : violons, alti basses,celli mais aussi percussions , vents, bois, (et même piano vers 3 ‘ .)

Le rythme également est ici un atout , au milieu de ces nappes sonores , et les motifs rythmiques avec leurs attaques précises, , sont livrés généreusement comme des repères sonores . Ni la mélodie ni certaines harmonies n' y sont totalement absentes, ce qui soutient bien l'écoute de l'auditeur.
BULLA-BULLUM qui dans son titre même semble lancer un cri magique et conjurer le sort,est un bel hommage à Ligeti , rappelant plus atmosphères que musica ricercata . Il n'est pas non plus si éloigné de certaines musiques de Grisey ( cf. Dérives )

Musique du chaos et du cosmos, à la fois saisissante et menaçante, sombre et puissante , elle ne laisse que très peu de place à une écoute insouciante, au contraire elle force l'écoute et le respect. N' effleure t- elle pas même avec pudeur cette notion de chant sinon sacré, du moins mystique ? s'il n’y manquait ce soupçon d’optimisme, cette respiration …salvatrice ?

Emilie
Dernière édition: il y a 5 ans, 6 mois par Emilie.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.33 secondes