Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Et l'amour passe
(1 visualisation(s)) (1) Invité

SUJET: Et l'amour passe

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 9 mois #2600

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Bonsoir François,

Je comprends; vous m'avez effectivement fait ces remarques à plusieurs reprises. J'essaierai d'aller dans un sens plus chargé d'émotion et moins "aimable" lors de ma prochaine mélodie, mais aller jusqu'à trouver un style personnel me semble difficilement atteignable pour deux raisons principales:

- je m'appuie sur des connaissances imparfaites, que j'ai acquises sur le tas et tardivement, en autodidacte, en partant de rien.

- je n'ai qu'une heure par jour grand maximum à consacrer à l'apprentissage et à la composition, étant très pris par mes obligations professionnelles et familiales.

Par conséquent, étudier et composer dans des styles différents, dont la musique de film hollywoodienne (j'y consacre une bonne partie de cette heure quotidienne) me semble à la fois abordable, ludique, et motivant.

Mais transcender ces apprentissages pour passer au niveau supérieur permettant l'émergence d'un style personnel me semble hors de portée pour le temps qu'il faudrait y consacrer, en supposant de plus que j'en sois réellement capable. Vous évoquez "Lead kindly light", mais ce morceau, particulièrement l'accompagnement piano, est lui même inspiré du style de Faure que j'avais étudié juste avant.

J'ai été capable d'utiliser mes connaissances académiques et toute l'expérience acquise à mon travail pour exercer ma profession dans un style personnel, mais le nombre d'heures passées en apprentissage et en pratique n'a absolument rien à voir avec celles que j'ai pu consacrer à la musique.

Je vais encore réfléchir à tout ça. Merci bien en tout cas pour votre avis.

Amicalement

Nicolas

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 9 mois #2601

Bonjour Nicolas,

J'ai quelque scrupule à jouer un rôle qui pourrait passer pour pédagogique, car je n'ai objectivement aucune qualification pour le faire: ma formation musicale acquise par l'enseignement avoisine le zéro absolu et il en est de même d'une compétence qui pourrait se justifier par la reconnaissance d'un talent supposé, étayée par l''exécution en concerts de ma musique. A ce jour, malgré une écoute qui parait relativement forte sur ce site, aucun "acteur de la vie musicale" ne s'est manifesté pour me proposer de faire jouer ma musique , ce qui ne peut que m'inciter à la plus grande modestie. Mes remarques concernant la composition ne sont donc que le résultat d'une conviction intime, et n'ont rien de "scientifique". Ce qui suit est donc à considérer dans ce contexte!

Ce qui me frappe dans votre réponse, c'est l'importance que vous attribuez à l'apprentissage nécessaire à l'acquisition d'un style personnel, et l'affirmation qu'il vous faudrait beaucoup de temps pour y parvenir. A mon avis le style personnel ne s'apprend pas, il est le résultat d'un effort de concentration sur l'idée musicale. Le style personnel et l'idée sont intimement liés. Et il ne faut pas confondre avec l'apprentissage des systèmes stylistiques p; ex. - tonal - modal - atonal- sériel etc qui demande effectivement du temps. L'acquisition des connaissances des techniques et possibilités instrumentales, également, demande du temps.

La question, à mon sens, est donc: suis-je capable de faire évoluer mes idées musicales de façon qu'elles soient plus originales, qu'elles reflètent davantage les facettes diverses de ma personnalité. C'est dans ce cadre que j'ai mentionné la notion de relief musical, du binôme tension-détente. Tous les éléments constitutifs du discours musical sont, dans ce cas, à l'appel! N'en déplaise à certains, l'état émotionnel dans lequel on se trouve a, pour moi, une certaine importance. Cet état émotionnel peut être dû à des facteurs divers, y compris l'écoute de la musique de compositeurs que l'on aime. Prenons un exemple, qui vaut ce qu'il vaut: je suis dans une disposition dynamique et je la favorise par exemple par l'écoute de "l' Apprenti Sorcier" ou du "Sacre du Printemps". Ensuite, j'essaie de sortir de moi-même l'idée musicale personnelle traduisant mon état émotionnel.

Rien à voir avec l'apprentissage...., c'est le don.

amicalement
FD

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 9 mois #2602

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Bonjour François,

Il n'y a vraiment aucun scrupule à avoir, je vous remercie beaucoup de me faire réfléchir à des possibilités nouvelles. De plus vous n'êtes pas seul à le penser; votre avis est au moins partagé par Jean-Louis.

Vous avez raison, je surestime probablement l'importance de l'apprentissage. A propos, si j'ai quelque don qui m'a servi dans la vie et m'a permis de la gagner, c'est justement de pouvoir apprendre facilement et rapidement, tout en y prenant du plaisir et y trouvant un intérêt ludique (en excluant totalement tout ce qui est du domaine manuel ). Ceci explique peut-être cela.

Si la question fondamentale est : "suis-je capable de faire évoluer mes idées musicales de manière à ce qu'elles soient plus originales, qu'elles reflètent davantage les facettes diverses de ma personnalité", je dirais que ce que je produis aujourd'hui reflète probablement ma personnalité de base et mon état émotionnel général, et que les ambiances aimables, douces et jolies de mes pièces en découlent. Pourrais-je provoquer, avant de composer, par les moyens que vous suggérez, un état émotionnel différent qui fasse également partie de ma personnalité, c'est certainement à essayer. Puis-je faire évoluer mes idées de manière plus originale, la question reste ouverte, et je ne sais pas. Je n'ai peut-être pas ce don ?

Amicalement

Nicolas

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 9 mois #2603

  • JLF
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 263
Le bon marketing en musique comme en littérature, c'est être à la fois intelligible et surprenant, autrement dit :

- Composer une musique qui se comprenne et donc qui plaise(et d'abord évidemment à soi-même : le compositeur DOIT se faire plaisir !)
C'est le discours sur le concept de " forme musicale". Que la musique plaise, et on la trouvera "belle" (la beauté dans l'absolu est indéfinissable)

- Rechercher l' imprévu dans le flux musical. Construire l'imprévu, c'est faire preuve d'originalité, c'est contribuer au succès.
=>Originalité harmonique (avec des accords, des tonalités, des textures sonores qui sortent de l'ordinaire - de "son ordinaire", arrangements "audacieux"sur une belle mélodie),
=>Originalité rythmique (plus difficile quand on se restreint à la musique classique),
=>Recherche sur les sons à travers le jeu de l'instrumentiste, etc.

C'est une bonne synthèse de tout ce qu'on découvre en procédant ainsi qui fait le style, c'est cette alchimie qui fait le compositeur.
CQFD !

JLF (mais pour qui se prend-il ?

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 3 mois #2696

  • rinaldi
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 378
En tout cas, aux répétitions, la voix passe bien. Rien ne vaut une vraie chanteuse. Une belle mélodie romantique et fraîche.

amitiés,

yves
Oeuvres en écoute directe sur www.rinaldi-musica.fr

Re: Et l'amour passe il y a 4 ans, 3 mois #2699

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Merci Yves, c'est sûr et certain

Sûrement bien meilleur que la voix virtuelle en français que je viens d'ajouter (pour remplacer le vilain violon que je n'utiliserai plus maintenant que j'ai celui de VSL), mais qui permet au moins d'avoir enfin un texte intelligible pour une maquette.

A bientôt.

Amicalement

Nicolas
Temps de génération de la page: 0.46 secondes