02. Récital de piano Anne Golhen du 29 novembre 2018

Jeudi 29 novembre 2018

20 heures

Récital de piano ANNE GOLHEN

Eglise du Bon-Secours

20, rue Titon, 75011 PARIS

métro : Faidherbe-Chaligny

PROGRAMME

Claude DEBUSSY : Pagodes

 Philippe DELAPLACE : Poème karstique

Jean-Louis PERU : Clodette

Jean-Louis FOUCART : Petite suite

Lily BOULANGER : Piu Jesu (Transcription E. Cormier)

Ludwig van BEETHOVEN : Sonate n° 17 « La tempête »

 

 

Entrée libre

Libre participation aux frais

Un verre de l'amitié vous sera offert à l'issue du concert

 Vidéo de l'annonce du concert : https://youtu.be/eCkjhT9tQxs

 

Anne GOLHEN

 

 Née à Brest, c’est au conservatoire de Brest, puis à celui de Boulogne-Billancourt qu’Anne Golhen débute et poursuit ses études. Elle obtient en 2001 un diplôme d’études musicales en classes de piano, musique de chambre et analyse musicale. La même année, elle est lauréate du concours international de piano Mido.                                    .                                

 Quelques mois plus tard, elle fait une rencontre décisive : la pianiste Racha Arodaky l’encourage à passer le concours d’entrée dans la classe du pianiste Jean-Claude Vanden Eynden au Conservatoire Royal de Bruxelles. C’est sous son exigeante direction qu’elle va notamment approfondir l’étude des grands auteurs du répertoire mais aussi se perfectionner dans la musique contemporaine qu’elle déchiffre avec passion.                                                                                                                    

Au terme de ses 5 années bruxelloises, elle obtient un Master 2 de piano ainsi que le plus haut diplôme d’enseignement pianistique belge, une agrégation. Mais une bretonne n’oublie jamais ses origines ! Elle va pendant deux ans au cours de cette période accepter un poste d’accompagnatrice au conservatoire de Brest.                                                                                                      

Durant ses allers-retours hebdomadaires entre Brest et Bruxelles , sa conviction se forge : elle veut enseigner, transmettre, mais aussi jouer, et enrichir son répertoire. Aussi le rôle d'accompagnatice , en complétant celui de professeur, y répond parfaitement. Elle postule donc… plutôt dans l’ouest de la France, et obtient un premier poste en Mayenne, puis au conservatoire à rayonnement national de Rennes.                                                                                                                                                    

Elle part ensuite pour 3 ans à Paris au conservatoire du 17e arrondissement. Elle vient de faire à la fin de l’été sa seconde rentrée de nouveau à Rennes, où elle travaille également au Pôle supérieur, accompagnant les étudiants instrumentistes en voie professionnalisation.                                                                                                                        

En parallèle, elle joue régulièrement en musique de chambre, notamment

 

 

 

 

Merci de vous enregistrer ou de vous identifier pour ajouter un commentaire à cet article.