Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes

JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes il y a 5 ans, 7 mois #1803

  • JL-PERU
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 102
Voici le1er Mouvement Allegro de la Symphonie n:1 Op.17 pour cordes à la mémoire d'Arthur HONEGGER et sa 2eme Symphonie pour cordes (et trompette ad libitum), sombre et angoissée. Cette Symphonie a été écrite en 1987. Le titre, JUDITH, est encore un clin d'oeil à A. Honegger puisque c'est le nom d'un de ses opéras ..... Mais rien à voir avec son histoire! ....

Les deux autres mouvements, Andante et Presto, seront mis en ligne prochainement.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Toutes les compositions en ligne de JEAN-LOUIS PERU en fichiers audios mp3 à écouter sur jlpe-music.perso.sfr.fr
Dernière édition: il y a 5 ans, 7 mois par JL-PERU.

Re: JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes il y a 5 ans, 7 mois #1809

  • Sorges
  • ( Utilisateur )
  • Hors ligne
  • Gold Composer
  • Message: 206
Je trouve très belle cette pièce pleine de gravité qui me fait saliver dans l'attente des autres mouvements !

Re: JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes il y a 5 ans, 7 mois #1819

  • rinaldi
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 373
Comme le soulignent la présentation de l'auteur et le bref commentaire de Sorges, le parti-pris est à la fois sombre et grave, avec une démarche d'austérité radicale. En effet, presque toute la pièce est fondée sur un système d'écriture verticale - presque exclusivement harmonique - d'où la composante mélodique est volontairement fragmentée, voire hachée par des plages de silences qui rythment autant le mouvement que le rythme lui-même.
On y discerne toutefois une progression vers une tension de plus en plus affirmée, créatrice d'une atmosphère de plus en plus angoissée : les dissonances s'y font plus vives ainsi que le dialogue, quasi contrapunctique, entre la basse - largement en sons pédales - et les cordes aigües de plus en plus "agressives".
Dans cette œuvre déjà ancienne, l'auteur montre déjà une son goût pour une construction cyclique, dans laquelle le motif initial se voit réexposé (ici à 3'16) pour évoluer vers des variations, tendance affirmée dans les compositions plus récentes, vocales notamment (voir le "O Sacrum convivium" et "Le Génie"), dans lesquelles la réexposition sert de conclusion.
Sur un plan harmonique, ce premier mouvement flirte avec l'atonalité et aussi la polytonalité, chère au Groupe des Six dont Honegger était une des leaders.
Il s'agit incontestablement d'une pièce d'atmosphère, dont l'austérité des moyens choisis contraste avec la grandeur du rendu orchestral. On attend effectivement avec impatience la suite afin de savoir quelles autres couleurs l'auteur a explorées.
C'est très réussi dans le cadre limité que J-L.Péru s'est fixé : faire grandiose avec une économie d'effets.

amitiés,

Yves
Oeuvres en écoute directe sur www.rinaldi-musica.fr

Re: JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes il y a 5 ans, 7 mois #1823

François Desjardins écrit:
Le retour du papillon bleu On le voyait plus depuis un certain temps...

J'avoue que sans doute à cause d'une certaine paresse, j'arrive mal à faire des analyses aussi fines que celles de Yves!

En tant que contrebassiste, j'adorerais jouer cette oeuvre. Tout le monde est important... Il n'y a pas d'accompagnateur... C'est un solo de tout le monde, une oeuvre qui demande aussi passablement de concentration et d'intensité de la part de chaque musicien.

C'est vraiment un très joli coup.

Bravo!

Re: JUDITH - Op.17 - Symphonie n:1 pour Cordes il y a 5 ans, 7 mois #1824

  • JL-PERU
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 102
Merci Sorges, Yves et François pour ces commentaires bienveillants et chaleureux. Certes cette pièce âpre et rugueuse n'est pas facile d'écoute mais elle est effectivement l'expression d'un état d'âme plus qu'une aide au divertissement. Je ne sais pas, comme le note Yves, si j'ai le goût pour les constructions cycliques, mais en l'occurrence ça cadrait assez bien avec le caractère de la pièce. Oui, François, chaque musicien est important surtout dans des ensembles homogènes, ici de cordes ... mais aussi de cuivres!! .... de vents, etc...
Toutes les compositions en ligne de JEAN-LOUIS PERU en fichiers audios mp3 à écouter sur jlpe-music.perso.sfr.fr
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.34 secondes