Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

A prayer to the Unchangeable God
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: A prayer to the Unchangeable God

A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1518

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Bonjour à tous,

Retour aux sources avec cette nouvelle prière de John Henry Newman, pour laquelle j'ai particulièrement travaillé la partie piano. En espérant que celle-ci convaincra davantage, cela reste bien sûr une maquette qui sonnera mieux interprétée.

De même pour la voix ; j'ai choisi cette fois une autre chanteuse virtuelle, Avanna, plus chaude et avec un accent moins prononcé.

En attendant j'espère une interprétation en concert.

Bonne écoute

Fichier attaché:

Nom du fichier: AprayertotheUnchangeableGod.mp3
Taille du ficher: 3,526 KB


Fichier attaché:

Nom du fichier: AprayertotheunchangeableGod.pdf
Taille du ficher: 96 KB


Amicalement

Nicolas
Dernière édition: il y a 7 ans, 5 mois par rinaldi.

Re: A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1519

  • bricas
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 293
bonjour Nicolas,

Comme d’habitude, vos harmonies sont séduisantes et votre écriture est soignée. Je ne suis pas sûr, par contre, de l’adéquation entre le thème du poème et la musique proposée : l’introduction me semble aimable à l’instar du développement, ce qui n’est sans doute pas le but recherché pour illustrer le sujet du poème.…. A mon avis, le caractère uniformément scandé de la pièce est accentué par la dureté du son pianistique. Je pense que le poème méritait une écriture plus fluide en bien des passages, plus nuancée (réglages insuffisants des volumes sonores à la réalisation ?), et plus variée en fonction de états d’âme exprimés. Une certaine raideur s’installe qui n’est pas justifiée par le sujet. Au fond, on sent le désir d’exprimer une supplication et il est dommage que cette raideur en contrecarre l’expression. C’est là mon « ressenti » personnel, qui ne sera peut-être pas partagé !

amicalement

bricas

Re: A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1520

  • Emilie
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 70
J’ai écouté avec beaucoup de plaisir cette prière au Dieu Immuable , du grand Newman mise en musique par Nicolas, I know, my God, I must change; if I am to see your face
la partie pianistique est très bien menée, enjouée et plus primesautière que véritablement suppliante, c’est vrai que cela surprend, car on est loin des tristesses, lamentions et autres vœux sulpiciens, ce sont plutôt vigueur et espérance qui caractérisent ces pages musicales.

Techniquement, par exemple les arpèges souvent ascendants concourent à donner cette impression de jeunesse et d’étonnante énergie ! les harmonies sont riches, et le piano un peu mécanique ici joue quand même de modulations et de marches harmoniques. La tessiture assez élevée aussi accentue ce côté aérien, céleste et solaire de la pièce musicale. ( l'orant se rêve ange ) ? Apparemment en contradiction avec le thème du poème, la musique projette déjà l’état d’âme souhaité du récitant. cette pièce pourrait s’inscrire au cœur d’un oratorio ou d’ un théâtre musical et Quelques variations de tempo pourraient la nuancer agréablement .
(Nb : Il y a il me semble une très légère différence de diapason entre piano et voix ?
J'aime bien la tonalité principale, trois bémols un lien avec le célèbre choral trinitaire de Bach ? )

Emilie
Dernière édition: il y a 7 ans, 6 mois par Emilie.

Re: A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1521

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Bonjour François et Émilie,

Je vous remercie de votre écoute et de vos commentaires. Ils mettent en évidence un point dont je ne me suis absolument pas douté en composant : l'atmosphère de la partie piano surprend par rapport au thème du poème.

Il se trouve pourtant que c'est une observation récurrente que l'on m'adresse, pas seulement sur ce forum, lorsque je mets en musique des textes. Aussi je dois y accorder plus d'attention.

C'est que je perçois ceux-ci différemment des auditeurs et sans doute de leurs auteurs (j'en ai eu la confirmation une fois avec une chanson pour enfants). Mais ne dit-on pas que nos œuvres ne nous appartiennent pas, qu'elles sont réappropriées par ceux qui les lisent, écoutent... Pour moins surprendre la prochaine fois je demanderai à quelques uns l'atmosphère qu'ils associent au texte que je compte mettre en musique.

En ce qui concerne celui-ci, je n'associe pas la spiritualité et la recherche de progrès de l'âme à de la tristesse, ou une supplication, mais à l'espérance, la joie, et l'anticipation du résultat obtenu par les efforts qui seront consentis : le bonheur, qui est pour moi un bonheur posé.
Mais il est vrai que la voix que j'ai choisie à un timbre triste. C'est difficile de maquetter, surtout la voix. De même je ne sais pas (encore) comment bien humaniser une partie piano saisie à la souris, et j'ai peur d'y passer des heures et des heures.

Je vérifierai s'il n'y a pas effectivement un écart de diapason avec l'excellent outil vari-audio intégré au cubase 7 dont je viens de faire l'acquisition (si Jean-Louis Foucart me lit, il sera content). J'ai choisi les 3 bémols pour ne pas dépasser le sol 4 au chant, afin d'améliorer mes chances qu'Isabelle accepte de l'interpréter. Mais c'est peut-être encore tendu dans l'aïgu, j'attends ses observations.

Amicalement

Nicolas

Re: A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1523

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 242
Bon, il y avait juste un quart de ton de décalage sur la chanteuse virtuelle.

Merci à toi Emilie, j'ai corrigé, ça doit être bon maintenant

Amicalement

Nicolas

Re: A prayer to the Unchangeable God il y a 7 ans, 6 mois #1532

  • rinaldi
  • ( Admin )
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 378
Bonjour Nicolas,

Je n'aurais pas grand chose à ajouter aux remarques précédemment faites et à ta réponse. Je crois que nos amis ont sans doute estimé que le piano était, cette fois-ci, tellement travaillé qu'il semble bavarder un peu sous la ligne de chant. C'est nouveau et cela me plaît car la démarche n'est pas aisée. En effet, le risque était de susciter un divorce entre le chant et le piano, forçant l'auditeur à écouter l'un au détriment de l'autre ou à alterner son attention sans pouvoir unifier les deux. Mais ici, ce n'est pas le cas. Le parti-pris esthétique "lumineux", empreint d'un optimisme qui sied parfaitement à l'Espérance, ainsi que les courbes dessinées par la voix et le piano, relient les deux, chacun exprimant une facette de cette joie sacrée exaltée par le cardinal poète anglais.

On reconnaît ton style, dont les discrètes inflexions d'influence nord-américaine apportent un éclairage nouveau sur la manière de considérer le chant sacré, en lui ôtant l'amidon qui depuis des siècle en a fait un genre un peu trop empesé, voire désincarné, oscillant entre pompe et ennui. La joie du "rendre grâce" recouvre avec ta mélodie son juste sens, celui d'une communion heureuse et vivifiante avec ce "Dieu immuable" dans sa quête des hommes.
Je verrai bien cette pièce ainsi que les autres déjà écrites d'après Newman figurer dans un programme de motets et je suis certain qu'Isabelle Malet-Hector sera ravie de lui donner corps.

Amitiés,

Yves
Oeuvres en écoute directe sur www.rinaldi-musica.fr
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.41 secondes