Welcome, Guest
Username Password: Remember me
  • Page:
  • 1

TOPIC: Le bal des automates

Le bal des automates 10 years, 6 months ago #217

  • Sorges
  • ( User )
  • OFFLINE
  • Gold Composer
  • Posts: 213
Attention, ce que vous allez entendre n'est pas un orchestre, mais un ordinateur !!

www.soundclick.com/player/single_player....id=11445238&q=hi
Last Edit: 10 years, 6 months ago by Sorges.
The following user(s) said Thank You: nicolasmarty

Re: Le bal des automates 10 years, 6 months ago #224

  • nicolasmarty
  • ( User )
  • OFFLINE
  • Platinum Composer
  • Posts: 356
c'est avec ce genre de composition (dont le titre et la répétition renforcent encore l'aspect artificiel) que les sons synthétisés et la programmation midi sont peut-être les plus bienvenus (mais c'est aussi parce que ce sont principalement des percussions, qui sont les sons les plus faciles à synthétiser puisqu'il n'y a pas de maintien actif de la note).

composition adorable, en tout cas (qui pour le coup ne demande donc pas de réalisation orchestrale, qui réduirait le caractère "automatique")

Re: Le bal des automates 10 years, 6 months ago #227

  • Chris
  • ( Visitor )
Ce que j'apprécie là, c'est que cet automatisme cesse d'être entièrement mécanique à partir du moment où des éléments de périodicité différentes me paraissent s'échapper dans des combinaisons inattendues

Vous allez rigoler : mais je trouve que c'est d'esprit plus ressemblant aux volées de cloches de ma fausse sonnerie de cathédrale qu'aux percussions de Ternata, pour ce motif précisément : si les éléments se succèdent mécaniquement, ils me semblent paradoxalement se recombiner aléatoirement

C'est ce que je trouve aussi en plus "poussé" dans les pièces de Steve Reich, le minimaliste bien connu... Une piste à creuser, mais pas facile du tout à mettre en oeuvre !

Dernière remarque : les sons sont très purs - seraient-ils "artificiels" ou "naturels" que cela ne changerait rien à leur expressivité - cette distanciation entre "instrument réel" et "instrument virtuel" devient par conséquent ici très secondaire - il est amusant de constater, par exemple, que la plupart des gens qui écoutent mon Ternata croient qu'il utilise des percussions de synthèse, alors qu'en réalité, il s'agit d'instruments exotiques bien réels, dont notre "oreille" n'a pas l'habitude

Tout ça pour vous dire à quel point cette distinction entre le son réel et le son reconstitué peut être trompeuse, voire même étrangère au sens premier du discours musical, qui reste l'effet produit

Bref, de ce point de vue, vous signez là une belle réussite

Re: Le bal des automates 10 years, 6 months ago #236

  • Sorges
  • ( User )
  • OFFLINE
  • Gold Composer
  • Posts: 213
Merci à Nicolas et à Chris qui fait une allusion à Steve Reich...Il est vrai que, sans chercher à l'imiter vraiment, je me suis inspiré de son style...
Heureux que vous ayez apprécié cette pièce...
En ce qui concerne les instruments ils sont tirés de la banque Edirol Orchestral où les instruments sont collectionnés par enregistrement d'instruments réel et ensuite traités comme des samples...Ce qui leur donne une bonne qualité mais présente quelques inconvénients (parfoi,apparition de "boucles" dans les notes longues)
Last Edit: 10 years, 6 months ago by Sorges.
  • Page:
  • 1
Time to create page: 0.29 seconds