Welcome, Guest
Username Password: Remember me

TOPIC: 0005-001-20140130-1258

0005-001-20140130-1258 6 years, 6 months ago #2076

0005-001-20140130-1258
Musqiue expérimentale algoritmique
5.1 surround au format FLAC
100% SuperCollider

Expérience immersive
Sypnosis: Vous êtes un chat, donc vos oreilles peuvent bougées pour suivre les sons et mieux comprendre l'univers dans lequel vous êtes plongé...

archive.org/download/0005001201401301258...1-20140130-1258.flac

Re: 0005-001-20140130-1258 6 years, 6 months ago #2084

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • OFFLINE
  • Administrateur
  • Posts: 242
Bonjour Robert,

SuperCollider, qu'est-ce que c'est ? Un outil d'improvisation en musique électronique ? Il y a une part d'aléatoire dans cette musique ? C'est un peu l'impression que ça me donne.

L'univers auquel ça me fait penser serait plutôt au fond de l'eau, je serais donc plutôt un poisson chat

Merci pour nous avoir fait partager cette musique, originale pour moi qui ne connait pas du tout ce domaine.

Nicolas
Last Edit: 6 years, 6 months ago by Nicodem.

Re: 0005-001-20140130-1258 6 years, 6 months ago #2087

  • bricas
  • ( Admin )
  • OFFLINE
  • Administrateur
  • Posts: 293
133 MO - environ 15 min de téléchargement chez moi .

J’ai trouvé les combinaisons sonores plutôt originales, sans rapport quelconque avec un chat. Malgré la variété des sons entendus et la référence algorythmique, l’impression générale est celle d’une ambiance intéressante mais statique, dans le sens que je n’ai pas ressenti de développement évènementiel, Quant à la qualification de « musique », je reste sur ma position largement et laborieusement débattue avec Nicolas Marty.

Re: 0005-001-20140130-1258 6 years, 6 months ago #2092

Orienter un débat sur le qualificatif de "musique" c'est mal cibler le sujet.

Le CNRTL donne les définitions suivantes du mot musique:
I. − A. − Combinaison harmonieuse ou expressive de sons.
2. Art de s'exprimer par les sons suivant des règles variables selon les époques et les civilisations
3. Musique + déterm. (adj. caractérisant ou compl. déterminatif).Type de combinaisons de sons caractérisé du point de vue technique ou culturel.
... et l'article expose divers déterminatifs possibles.

Dans ma présentation j'expose clairement les déterminatifs: expirimentale et algorithmique. Et si je compare avec la musique savante basée sur l'harmonie tonale afin savoir si ma musique mérite l'appellation de musique. La réponse en est fort simple : L'harmonie tonale instrumentale est basé sur la note en tant que particule élémentaire. Conséquemment, pour l'auditeur le point de référence est le jeu des notes.

Depuis l'avènement de l'ordinateur on peut facilement dépasser le niveau de la note en tant que particule élémentaire. Le problème pour l'auditeur habitué à écouter le jeu de quelques notes devient incommensurable. Il est tout à fait normal qu'un auditeur éprouve de la difficulté à cerner la complexité de la musique savante contemporaine.

La partition de la pièce présentée ici fait 84 pages dans les règles de l'art. Les principes d'harmonie en jeu sont basés sur une multitude de théories des plus complexes concernant la mécanique classique et la mécanique quantique. Personnellement, je n'ai aucune difficulté à justifier ma musique au sein de la musique savante. Néanmoins, je comprends très bien les difficultés que celà engendrent à l'écoute et à l'analyse sérieuse.

Comment! Pas de chat dans ma composition!? Mais si! C'est même un chat célèbre. C'est le chat de Schrödinger.
Last Edit: 6 years, 6 months ago by Robert Coulombe.

Re: 0005-001-20140130-1258 6 years, 6 months ago #2094

  • Nicodem
  • ( Admin )
  • OFFLINE
  • Administrateur
  • Posts: 242
Le lien avec le chat de Schrödinger n'est pas immédiatement perceptible, et je crois moi aussi "entendre" Nicolas Marty lorsqu'il dit que si on n'apprécie pas certaines formes de musique contemporaine (acoustique en ce qui le concerne), c'est par manque de formation. C'est un peu facile quand même et non vérifié scientifiquement me semble t-il. Il faudrait partir d'une population non éduquée, recueillir ses impressions, l'éduquer le temps nécessaire, et recueillir de nouveau ses impressions. Une théorie complexe mise en œuvre n'engendre pas forcément une œuvre d'art.

Re: 0005-001-20140130-1258 6 years, 5 months ago #2100

Côté formation, disons simplement que ça s'améliore avec le temps. Pour ce qui est du sens de l'appréciation, c'est avant tout une question personnelle. On aime ou n'aime pas dans un premier temps. Par la suite, si on porte un intérêt quelconque à un domaine, on s'informe graduellement sur le sujet afin d'améliorer ses connaissance et son sens critique.

Lorsque j'ai vu le sophisme pernicieux à propos du qualificatif de musique. J'ai sauté dessus à deux pieds joints dans le jeu. Surtout que ce fameux sophisme fût "largement et laborieusement" élaboré. C'était vraiment trop tentant de m'adonner à l'art de l'espièglerie.

L'histoire du chat de Schrödinger, n'est pas l'idée originale. Bien que le sujet demeure d'intérêt musical au niveau de la fonction d'onde et de la dualité onde-particule. Ici, voyant que M. bricas ne trouvant point son chat intérieur. J'ai placé M. bricas dans la boite avec son qualificatif de musique. Ce n'est que pure taquinerie sans malice. À ce moment, j'ai fais abstraction de l'analyse globale et très intéressante de M. bricas. Donc, je rectifie le tir.

Effectivement, l'ambiance générale demeure plutôt statique et le développement se produit au niveau local des éléments sonores. C'est une caractéristique qui vise à reproduire musicalement l'état structurel d'un univers quelconque. De manière générale, l'objectif est d'étudier les propriétés relatives à l'équilibre des forces attractives et répulsives entre divers objets. Autrement dit, l'harmonie naturelle des éléments sonores
.
Time to create page: 0.37 seconds